Avec la hausse des prix de l’énergie et la lutte contre le dérèglement climatique, la question de l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires devient un enjeu majeur pour les entreprises. Pourtant, de nombreuses PME et ETI ne parviennent pas à se saisir du sujet faute de ressources, de temps ou d’information.

Ce qu’il faut garder en tête, c’est que les PME et les ETI aussi sont soumises aux obligations du Décret Tertiaire et du Décret BACS, et notamment à celle d’installer une GTB pour le pilotage des équipements énergivores de leurs bâtiments ! Et si la GTB, au-delà de l’obligation, était en fait une opportunité économique ?

Qu’est-ce que la GTB ?

A quoi sert une GTB ?

La GTB (Gestion Technique du Bâtiment) est un système informatisé qui permet de superviser et de contrôler l’ensemble des équipements techniques d’un bâtiment :

  • Chauffage, climatisation, ventilation,
  • Production d’eau chaude sanitaire,
  • Éclairage intégré,
  • Production d’électricité sur site,
  • Systèmes incendies (alarme, détection),
  • Systèmes de sécurité,
  • Vidéo surveillance,
  • Accès, ouverture des portes…

La GTB collecte les données en temps réel pour optimiser les performances énergétiques et le confort des occupants.

Quelle est la différence entre GTB et GTC ?

Il est courant de confondre la GTB avec la Gestion Technique Centralisée (GTC). La principale différence réside dans la portée de contrôle. La GTB s’occupe de la gestion technique au niveau local, c’est-à-dire au sein du bâtiment ou du site, tandis que la GTC gère plusieurs sites ou bâtiments depuis un centre de contrôle central.

Pour les PME et les ETI, la GTB est souvent la solution la plus adaptée, car elle permet un contrôle précis au niveau local sans la complexité d’une gestion centralisée. Ça tombe bien : le Décret BACS ne porte que sur l’installation d’une GTB.

Quels sont les avantages d’une GTB pour les PME et les ETI ?

Faites des économies d’énergie 

 Entre 2019 et 2022, le prix du gaz pour les PME et les ETI a doublé en moyenne, passant de 35€/MWh à 70 €/MWH. La GTB s’impose comme une solution adaptée dans cet environnement de prix volatiles et illisibles. Elle permet de réaliser des économies d’énergie : jusqu’à 30% sur le chauffage pour une GTB dernière génération !

Cela se traduit par des factures énergétiques réduites, ce qui peut avoir un impact significatif sur les coûts d’exploitation.

Améliorez le confort des occupants

En parallèle, la GTB améliore le confort des occupants en maintenant des conditions de température et de luminosité optimales.

Revalorisez vos bâtiments

Avec une optimisation des coûts d’exploitation, une maintenance simplifiée, un confort accru des occupants, et une notation Eco Energie Tertiaire ou DPE améliorée, la valeur immobilière de vos bâtiments augmente significativement. Que ce soit à la location ou à la vente.

Réduisez votre impact environnemental et mettez vous en conformité

Enfin, la GTB contribue à réduire l’empreinte carbone de vos bâtiments. Vous jouez un rôle actif dans la lutte contre le changement climatique tout en pilotant votre trajectoire dans le cadre du Décret Tertiaire.

 

Décret BACS : la GTB est-elle obligatoire pour les PME et les ETI ?

Comprendre le Décret BACS

Le Décret BACS (Building Automation and Control System), issu du Décret Tertiaire, est devenu effectif le 21 juillet 2021. Il oblige les propriétaires de bâtiments tertiaires, qu’ils soient neufs ou déjà existants, à se doter d’une GTB.

Vous avez jusqu’au :

  • 8 avril 2024 pour les bâtiments neufs dont les équipements ont une puissance nominale cumulée > 70 kW
  • 1er janvier 2025 pour les bâtiments existants dont les équipements ont une puissance nominale cumulée > 290 kW
  • 1er janvier 2027 pour les bâtiments existants dont les équipements ont une puissance nominale cumulée > 70 kW

Bon à savoir : Le Décret BACS se concentre uniquement sur les équipements les plus énergivores :

  • Chauffage, climatisation, ventilation,
  • Production d’eau chaude sanitaire,
  • Éclairage intégré,
  • Production d’électricité sur site,
  • Et tout système combinant ces systèmes
  • Production d’électricité sur site,
  • Et tout système combinant ces systèmes

PME- ETI : qui est concerné par le Décret BACS ?

Les PME et les ETI possédant des bâtiments tertiaires sont concernées par le Décret BACS. Si la puissance nominale des équipements dépasse les seuils mentionnés, elles doivent se conformer à cette réglementation.

Les bâtiments peuvent être des commerces, des bureaux, des entrepôts, des hôtels, des installations sportives ou médicales, des établissements accueillants du public, etc.

Bon à savoir : si le ROI pour l’installation d’une GTB dépasse 10 ans, le bâtiment concerné est exempté.

Quelle GTB choisir pour une PME ou une ETI ?

Dans le cadre du Décret BACS, les entreprises ont le choix entre différentes classes de GTB en fonction de leurs besoins spécifiques. Les classes A et B, conformes à la norme NF EN ISO 52120-1 : 2022, sont les plus appropriées pour garantir une performance énergétique élevée.

Le choix dépendra de la complexité des équipements et des exigences en matière de gestion énergétique de l’entreprise.

Bon à savoir : Si vos bâtiments sont déjà équipés d’une GTB de classe C ou D, une mise à niveau peut être envisagée.

 

PME et ETI : comment choisir et financer une GTB ?

Budget, classe A ou classe B : comment choisir la bonne solution de GTB ?

Le choix de la classe de GTB dépendra du budget et des besoins liés à l’activité de l’entreprise. Les entreprises disposant de moyens financiers plus importants peuvent opter pour une GTB de classe A, offrant des fonctionnalités avancées et une performance énergétique supérieure. Pour les PME et les ETI avec des budgets plus restreints, une GTB de classe B peut offrir un excellent compromis entre performance et coût.

Une étude ou un audit énergétique au cas par cas est nécessaire pour estimer :

  • Le retour sur investissement le plus intéressant ,
  • Les gains énergétiques associés, notamment pour se conformer à la trajectoire imposée par le Décret Tertiaire.

Quelles sont les aides et les subventions disponibles pour financer la GTB dans une PME ou une ETI ?

L’avantage, c’est que les PME et ETI sont éligibles à de nombreuses aides et subventions pour financier l’installation d’une GTB :

  • La prime CEE bonifiée jusqu’au 30 juin 2024
  • Les aides de l’ADEME
  • Les différents dispositifs mis en place par les collectivités locales
  • Le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique), transformé en prime en 2020, mais qui peut parfois rester applicable pour les travaux démarrés en amont.
  • Les CPE (Contrats de Performance Énergétique)
  • Les Eco-PTZ
  • Les prêts verts
  • Les financements de Bpifrance
  • Certaines aides de l’Europe

Bon à savoir : pour ne passer à côté d’aucune aide à laquelle vous avez droit, faites appel à notre partenaire La Banque Postale avec son offre Subzen !

Quel est le retour sur investissement d’une GTB pour une PME ou une ETI ?

Le retour sur investissement (ROI) d’une GTB pour une PME ou une ETI peut varier en fonction de nombreux facteurs, notamment la taille du bâtiment, la classe de GTB choisie, les économies d’énergie réalisées, la zone climatique, et les subventions obtenues.

Cependant, les économies constatées sur les dépenses énergétiques à court terme rentabilisent rapidement l’investissement initial. On parle généralement de ROI entre 3 et 5 ans, mais ces chiffres sont à prendre avec des pincettes tant l’enveloppe du bâti garde une importance sur l’efficacité énergétique du bâtiment.

En investissant dans une GTB, vous répondez non seulement aux exigences du Décret BACS, mais vous réalisez aussi des économies sur vos charges tout en réduisant votre impact environnemental.